La ville rouge

Place Jemâa El-Fna au soleil couchant

Aujourd’hui, je vous emmène à Marrakech! J’y ai passé 4 jours avec une amie en mars dernier et ce fut le coup de foudre immédiat.

J’ai aimé la gentillesse des gens, la beauté des lieux. De tous mes petits périples autour du monde, jamais encore je n’avais vu de telles couleurs. 
La ville rouge comme on la surnomme m’a un peu ensorcelé je crois. 
Peut-être grâce à la magie orientale qui y règne, ou étaient-ce les odeurs des épices croisées avec le jasmin, la menthe et le citron.
Et puis finalement non je sais, plus que tout, le soleil alors que c’était encore le plein hiver par chez nous… (on s’entend bien, j’habite en Suisse, l’hiver, le vrai, ça me connaît!).

Ah, et j’oubliais, j’arrive encore si je ferme les yeux à me rappeler le goût parfumé du thé à la menthe, un délicieux nectar aux tons dorés dont nous avons abusé pendant notre séjour. Je ne sais pas ce qui m’a le plus plu, le rituel qui accompagne ce moment, ou la sensation de chaleur sucrée que procure sa dégustation. 
Nous logions dans la Palmeraie, à la Villa Assala. Un endroit magnifique pour se ressourcer, se régaler, bronzer ou tester un nouveau vernis OPI entre deux visites dans le coeur de la ville, enivrant et épuisant. 
Publicités

3 réflexions sur “La ville rouge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s